Les Ours se suivent mais ne se ressemblent pas !

Accueil » Les Ours se suivent mais ne se ressemblent pas !

Le média de la communication Auvergne-Rhône-Alpes OUR(S) a organisé comme chaque année les OURS de la com. Ce concours récompense les meilleurs projets, campagnes, initiatives et personnalités au cours d’une grande cérémonie de remises de trophées (des OURS), véritable rendez-vous annuel pour le secteur.

Le sujet de l’OUR(S)

Cette année, l’OUR(S) a proposé comme sujet la sensibilisation à la hausse du harcèlement de rue dans la société. La campagne doit proposer de l’affichage, l’utilisation des réseaux sociaux et un spot vidéo. Avec 50 000€ de budget, la campagne doit cibler les hommes et les femmes entre 18 et 35 ans, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

La problématique est donc de transmettre un message impactant, à travers une campagne dans laquelle tout le monde peut se reconnaître.

Une étudiante de Sup de Pub gagne l’Ours d’or

©Anne Bouillot

Anne de Saint-Jean, étudiante en 3ème année Création Visuelle et Digital, a remporté le premier prix dans la catégorie “meilleure campagne fictive étudiante”. Son idée était de montrer dans sa campagne des situations que vivent ses proches au quotidien. 

Anne avait donc pour concept “Un message ne suffit plus”. Ses affiches et sa campagne sur les réseaux sociaux illustrent une conversation par message, ou l’interlocuteur écrit à une jeune femme “Envoie moi un message quand tu es rentrée”. Dans ce scénario, malheureusement la jeune femme ne rentrera pas saine et sauve.

Les conseils d’Anne pour une compétition réussie !

Mon conseil pour bien se lancer dans une création de campagne serait tout d’abord de noter les points principaux de la consigne sur une page, afin de visualiser l’ensemble de ce qui est demandé. Une veille stratégique s’impose évidemment pour s’inspirer et tenir des propos solides, mais je conseillerai surtout un brainstorming créatif poussé. J’utilise personnellement les outils de recherche créatifs qui m’ont été donnés en cours à Sup de Pub. Enfin, dès que plusieurs pistes solides commencent à prendre forme, je recommande d’obtenir l’avis de proches qui ne connaissent pas le brief. On se rend vite compte de quelles pistes font réagir.

Mis à jour le 28 avril 2022