L’entrepreneuriat à Sup de Pub

Accueil » L’entrepreneuriat à Sup de Pub

Des start-up à l’école ?

La cinquième année à Sup de Pub, c’est la dernière année d’études mais c’est aussi l’occasion d’entreprendre. Grâce au projet de fin d’études, les étudiants sont amenés à réfléchir à une idée de start-up. Ils apprennent ainsi tous les rouages de la création d’une entreprise : management, finance, droit… tout en réfléchissant à un projet innovant.

De nombreux étudiants ont pu finalement faire de ce « simple » projet une start-up grandeur nature à l’image de Foodsia, My Eli, Greenly et bien d’autres !

Vidéo projet start up

L’incubateur INSEEC U.

Devenez les talents de demain ! L’entreprise est au cœur des programmes de Sup de Pub. Avec un réseau de plus de 10 000 diplômés et une expertise de 30 ans, l’ensemble de nos étudiants développe des projets et présente des business plans solides et viables.

Les étudiants de 5e année sont particulièrement concernés par le projet de création d’entreprise qu’ils doivent soutenir en fin d’année devant un jury de professionnels. Analyse, de marché, business plan, plan d’actions commerciales, marketing, RP… Les meilleurs dossiers bénéficient d’un hébergement au sein de l’incubateur du Groupe OMNES Education ou l’incubateur de la Gaieté Lyrique.

Rien n’est laissé au hasard dans un monde où l’entreprise est au cœur du processus !

Un exemple de projet incubé : 

foodsia

Foodsia est une plateforme de commande de box asiatiques. Le principe ? Se faire livrer tous les ingrédients pour la réalisation de recettes authentiques asiatiques. Un vrai moyen de découvrir une autre culture, des goûts différents dans son assiette ou de passer un moment sympathique entre amis ou en famille.

Des créateurs d’entreprises

A la sortie de leurs études, plusieurs étudiants se sont lancés dans la création de leur entreprise. Ces projets ont été créé indépendamment de l’école, bénéficiant de tout leur savoir acquis pendant les études.

Créées dans divers domaines, toutes ces entreprises sont conscientes des enjeux actuels de la planète tout en s’adaptant à la demande du marché. De nombreuses entreprises sont de ce fait respectueuses de l’environnement (Into the Beard) ou même complètement tournées en faveur du combat pour notre planète (comme Greenly, ou Tous à l’eau !).

Quelques exemples :

MY ELI

MYELI

Incubée à Bordeaux, la start-up My Eli est lancée par des étudiantes bordelaises de Sup de Pub. La start-up est notamment arrivée en finale du concours French Tech Bordeaux et a également eu un Awards lors du CES de Las Vegas 2021 ! Elle continue aujourd’hui sa lancée dans le monde du bijou connecté et sécurisant. L’objectif de ce projet ? Sécuriser les sorties des femmes dans l’espace public avec un objet tout simple du quotidien : un bracelet connecté à une application qui envoie un signal GPS en cas de danger : ingénieux !

greenly

Greenly

Greenly, c’est l’application qui permet de mesure son empreinte carbone au quotidien. La mission de Greenly c’est de faire de nous tous les seuls maîtres de notre impact sur la planète. La start-up est créée par plusieurs associés dont Arnaud Delubac, un ancien de l’école. Leur application propose notamment un tableau de bord pour estimer le bilan écologique de nos actions et engager à faire de meilleurs choix de vie en faveur de l’environnement.

J’aime mon proprio

J’aime mon proprio

J’aime mon proprio est une plateforme de location immobilière affinitaire. Cela se traduit par un matching entre un propriétaire et un locataire en fonction, non seulement de leurs critères objectifs (surface, localisation, loyer…) mais également de leurs centres d’intérêt communs. L’objectif : il faut remettre de l’humain au cœur du processus locatif car il en est l’atout principal !

into the beard

into the beard

Into The Beard c’est l’histoire de deux amis d’enfance qui ont créé une entreprise dédiée aux cosmétiques et soins liés à la barbe ! Dans ce duo, l’un sort de Sup de Pub : Adrien Savel. L’entreprise alpine se veut respectueuse de l’environnement avec une composition saine créée par son binôme Yann Bonomi, expert en biochimie, de leurs produits ainsi que des emballages réduits au strict minimum. L’entreprise est aujourd’hui distribuée dans une quarantaine d’enseignes.

Tous à l’eau

Tous à l’eau

Mathilde Pelouzet sort de Sup de Pub en 2019 lorsqu’elle fonde « Tous à l’eau! » : un e-shop engagé pour la protection des océans. Il propose une sélection de produits sans emballage plastique, fabriqués avec des ingrédients naturels et en France. Sur leur site, pas de Greenwashing. L’ensemble des produits sont issus de jeunes marques françaises vraiment engagées, qui n’ont pas peur de se mouiller.

aVVENA

AVVENA

Chloé Nury, promo 2010, propose un diagnostic personnalisé pour les entreprises et un panel de solutions adaptées avec Avvena qui leur permet d’évaluer puis de réduire leur empreinte carbone. Riche de son savoir et de son expérience au sein d’autres entreprises et agences de relations publiques, elle a osé entreprendre. Avvena a vu le jour en 2017 avec son co-fondateur Olivier Pagni.

Mis à jour le 11 février 2022