Le grand prix de l’éloquence

Accueil » Le grand prix de l’éloquence

Le Grand Concours de l’Éloquence de Sup de Pub est organisé pour les étudiants. Cet événement se fait en collaboration avec l’école de sciences politiques, HEIP, faisant partie du groupe Omnes Education.

Le Grand Concours de l’Éloquence Sup de Pub x HEIP

Les étudiants ont plus d’un mois pour préparer leurs textes pour ce Grand Concours de l’Éloquence. Cette année, le thème est libre. Les participants pourront parler d’un sujet qui leurs tiennent à cœur.

L’éloquence est une discipline qui fait la différence dans une vie professionnelle. Elle nous donne assurance, prestance et charisme. Des qualités très utiles dans le monde de la communication.

En 2022, les entreprises sont en grandes recherches de soft skills en adéquation avec leurs valeurs et leurs ambiances de travail. L’éloquence permet de développer les soft skills des étudiants comme notamment la rigueur, la patience, le sang froid, la réactivité et l’adaptabilité. En plus de la créativité lors de la rédaction de son texte.

Le Grand Concours d’Éloquence permet donc aux élèves de se révéler. Une véritable opportunité de clamer son discours devant un amphithéâtre remplit de 300 spectateurs, étudiants et intervenants confondus.

Les mots du gagnant du Grand Concours de l’Éloquence – Spécial intervenants !

En novembre 2021, Sup de Pub a organisé un Grand Concours de l’Éloquence à destination des intervenants. Guillaume Grelin a été le grand gagnant avec son discours dynamique et remplit d’humour.

Suite à sa victoire, nous avons échangé avec Guillaume sur ce concours :

Pourquoi avoir participé à ce concours ?

Un concours d’éloquence est toujours un moment spécial, convivial. C’est plaisant d’y assister, et encore plus d’y participer. Et au delà de l’aspect ludique, c’est surtout formateur. Nous n’avons pas tous les jours l’occasion de nous adresser à 250 personnes, en direct. Mais la principale raison est que je souhaitais rendre un hommage à Johnny, mon Jojo, le seul, l’unique.

Si vous deviez motiver un étudiant à participer, que lui diriez-vous ?

C’est un exercice exceptionnel. Très rares sont les occasions de le pratiquer. Prendre la parole en public est toujours difficile, mais toujours formateur. On progresse sans cesse. De plus, c’est très galvanisant de se mettre en « danger », on sent la pression monter au moment de venir au pupitre, et un soulagement une fois l’exercice terminé. Et quel que soit le résultat, nous pouvons être fier de l’avoir fait. Ce n’est que du positif, il faut foncer, on ne sait jamais, sur un malentendu…

Quelles sont les trois qualités à avoir ou à travailler pour aller en final ?

Selon moi, il faut bien réfléchir à son texte (a qui s’adresse t-il? Dans quel but ai-je envie de prendre la parole? Quelle émotion faire passer?), ensuite il faut énormément se préparer, penser son allocution et répéter (penser la mise en scène, l’intonation de la voix, les silences, le débit de paroles, etc.). Enfin, le plus important il me semble : être soi. Pour qu’un discours soit bien reçu du public, il doit, je crois, être incarné par celui qui l’énonce. Et pour ça, il faut rester naturel. Tous les registres sont bons, donc simplement être soi, et choisir le registre qui nous correspond le mieux. A titre personnel mon registre c’est la philosophie, et je suis ravi que cela ait plu à une partie des étudiants.

Mis à jour le 11 février 2022