Encourager la curiosité active des étudiants et le partage d’expérience

Comme évoqué dans notre précédent article, les étudiants de Sup de Pub commencent l’année avec des projets très enrichissants. Cette semaine, cap sur un projet inédit : « Tous au salon ».
Dans le cadre de ce projet, les étudiants en 4ème et 5ème année sont invités à « sortir » et aller voir ce qui se passe autour d’eux, dans leurs domaines de prédilection. Ils doivent ensuite réaliser un compte-rendu utile et audible sous forme de podcast, à destination des étudiants de 3ème année, en identifiant des enseignements clés.
Un projet très intéressant pour apprendre la curiosité active et partager leur expérience, tout en construisant leur réseau professionnel.
Nous avons rencontré Solenne Faure, intervenante à Sup de Pub à l’initiative de ce projet, qui a accepté de répondre à nos questions.

Bonjour, Solenne. Pouvez-vous vous présenter et nous expliquer comment vous intervenez à Sup de Pub ?

« Bonjour, je suis Solenne et exerce la fonction de planneur stratégique depuis 10 ans. J’ai commencé à donner des cours à Sup de Pub il y a 4 ans. D’abord sur des petits modules en planning stratégique puis de façon plus importante avec des modules sur la stratégie de marque et la stratégie de communication. Je suis également régulièrement jury pour les compétitions ou les concours d’entrée. Depuis cette année, je m’occupe de définir le programme pédagogique de master 1 et master 2 en stratégie de communication et je veille à la progression pédagogique des étudiants, de la première à la cinquième année. »

Vous êtes à l’initiative du projet « Tous au salon », pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

« L’idée de départ du projet « Tous au salon » était de faire sortir les étudiants ! Les encourager à aller sur des salons professionnels en lien avec la communication et leurs futurs métiers, à rencontrer du monde, encourager leur curiosité active, être dans une démarche d’apprendre chaque jour un peu plus. Parce que la communication est un secteur où se tenir informé, rester ouvert et à l’écoute, est clé pour pouvoir imaginer des stratégies qui font sens et sont le reflet de notre société.
Mais aller sur des salons sans en faire un compte-rendu, sans en tirer des enseignements, n’a qu’un intérêt limité. C’est donc là qu’est né le concept de « Tous au salon » : les étudiants de 4ème et 5ème année sont invités à aller sur un « salon » (au sens large) et en faire un compte-rendu sous forme de podcast à partager auprès d’étudiants de 3ème année. »
image de micro tous au salon podcast

Pourquoi les étudiants de 3ème année sont-ils directement concernés par ces podcasts ?

« C’est un exercice de transmission et de pédagogie. Nous voulons favoriser les échanges, les discussions et le partage d’expérience au sein de l’école. Les étudiants de 3ème année pourront donc avoir accès aux comptes rendus des étudiants de 4ème et 5ème année et apprendre de pair à pair. Ils sont à une période charnière et ont très souvent le point de vue des intervenants. Nous avions envie de leur apporter un regard supplémentaire pour qu’ils puissent se faire une idée des enjeux en lien avec la communication et faire avancer leur projet professionnel. »

Quel est l’intérêt de réaliser un podcast pour un étudiant ?

« Le challenge est multiple. D’abord, il pousse à définir un angle d’approche. Un podcast sans parti-pris éditorial manque vite de dynamisme. C’est aussi un format en plein devenir, les marques sont de plus en plus nombreuses à se lancer. Cela nous semblait donc intéressant de sensibiliser les étudiants aux problématiques de production sonore. Enfin, c’est un bel outil pour travailler son « personal branding » et s’investir « physiquement », avec le son de sa propre voix. »
image de smartphone avec ecouteurs tous au salon podcast

Pouvez-vous nous parler de We Compoze… Pourquoi interviennent-ils à Sup de Pub dans le cadre du projet « Tous au salon » ?

« Dans le cadre du projet « Tous au salon », nous avons organisé des petites sessions inspiration autour du podcast. Des profils variés interviennent pour parler à la fois technique, donner des conseils journalistiques ou aborder la tendance du podcast. We Compoze va évoquer les enjeux autour du montage puisqu’ils sont spécialisés dans ces problématiques et peuvent donner un point de vue professionnel sur les composantes d’un bon podcast. »

Enfin, quels conseils donneriez-vous à des étudiants qui n’ont encore jamais réalisé de podcast ?

« Restez simple ! L’idée est de raconter de façon très claire un événement. Il faut se mettre à la place de l’auditoire et leur apprendre quelque chose. Peu importe la forme de l’événement (une conférence, un webinar ou un salon professionnel), l’idée est surtout de partager avec d’autres étudiants ce que l’on en retient. La prise de hauteur et la capacité à s’approprier des débats, discussions est donc clé. »
image de public tous au salon podcast

Nous avons déjà hâte de découvrir les podcasts de nos étudiants. Nous vous donnons rendez-vous en avril prochain pour pouvoir les écouter sur notre site !

Comments

comments