Du 16 au 18 mai 2018, les étudiants de Sup de Pub SP5 Web ont participé à une expérience mémorable au sein de l’École 42 : le Créative Hackathon.

C’est Lionel Steve, le Référent Master 2 SP5 web de Sup de Pub, qui est à l’origine de cette initiative : “Nos étudiants sont de futurs chefs de projets qui devront être à même de comprendre et gérer tout un écosystème autour du digital. Ce Créative Hackathon, c’est l’occasion pour eux de booster leur créativité et de travailler avec des étudiants de l’école 42. Ils vont partager leurs connaissances, leurs façons de travailler et ils vont également étendre leur réseau… De par leurs métiers, ils seront amenés à collaborer ensemble à l’avenir”.

42, une école incontournable
Fondée en 2013 par Florian Bucher, Xavier Niel, Nicolas Sadirac et Kwame Yamgnane, l’école 42 est rapidement devenue la formation de référence du développement et de l’informatique. La particularité de l’école 42, c’est sa pédagogie qui s’articule autour d’un fonctionnement participatif : pas de cours, pas de profs, l’apprentissage se fait grâce à des projets qui permettent aux étudiants de libérer toute leur inventivité.

Imaginer un concept en 2 jours !
C’est donc dans les locaux de cette école, et dans cet état d’esprit, qu’a eu lieu le Créative Hackathon, qui réunissait 20 étudiants de l’école 42 et 30 étudiants de Sup de Pub. Répartis en 10 groupes, les étudiants avaient pour mission d’imaginer une solution innovante répondant à l’une des cinq problématiques proposées :
– Ad Tech (technologie autour de la publicité)
– Food Tech (innovation dans le domaine de l’alimentation)
– Silver Tech (solution d’accompagnement en rapport avec l’autonomie des personnes âgées)
– Wearables Tech (accessoires ou vêtements avec des éléments informatiques et électroniques avancés)
– Travel Tech (technologie en rapport avec le tourisme).

Une pédagogie novatrice
Tout au long de cette expérience, des facilitateurs étaient présents pour encadrer les étudiants : Rémi Edart, fondateur de dthinking, leur a permis de découvrir la méthode du Google Sprint, qui permet de travailler de manière agile selon un protocole. A travers des exercices et des expériences, les étudiants ont expérimenté cette technique désormais incontournable dans le monde du digital : “S’intéresser et comprendre les besoins de l’utilisateur avant de lui apporter une solution, c’est s’assurer de développer un projet qui aura du succès”, explique Rémi Edart.
Magali d’Authier, comédienne et coach, leur a également enseigné l’art de pitcher à travers des exercices théâtraux et des ateliers par groupes qui visaient à améliorer la présence vocale et la posture lors d’une prise de parole en public.

Une présentation de leur projet en… 5 minutes, top chrono !
Après avoir été formés à ces méthodes pendant deux jours, tous les groupes d’étudiants avaient cinq minutes pour pitcher leurs projets devant un jury et l’ensemble des équipes. La solution qui a remporté le plus de succès auprès des étudiants et du jury est l’application Batista qui prône “l’art de manger sainement tout en s’amusant” proposée par l’équipe Heal Food.

Cette expérience était pour tous les étudiants l’occasion d’obtenir un certificat de “Design Thinker” à épingler sur leurs CV mais surtout : « On a appris à vraiment travailler en équipe… et dans l’urgence ! », résume l’un des étudiants de Sup de Pub.

Comments

comments

Sup de Pub est membre de INSEEC U.

INSEEC U. est le leader français de l'enseignement supérieur privé ;
avec des campus à San Francisco, Londres, Shanghai, Monaco, Genève
16

écoles

23 500 Étudiants
9 campus en
France et à
l'international
115 spécialisations
métiers

4 grands pôles disciplinaires et 1 pôle d’expertises sectorielles



logo InseecManagement
logo InseecIngénieurs
logo InseecCommunication,
Creation, Digital
et design
logo InseecSciences politiques
et relations
internationales
logo InseecLuxury, real
estate, sport,
wine & spirits
Découvrez toutes nos formations et nos écoles sur inseec-u.com
INSEEC U. est membre de :
Conférence des Grandes ÉcolesUGEIGlobal CompactEFMD