C’est l’heure de la grande compétition SP1 ! Après une année à apprendre les fondamentaux de la stratégie et de la création publicitaire, il est temps de se jeter dans le grand bain. En équipe, les étudiants travaillent sur la marque de compote Materne : imaginer une campagne de communication 360 afin de séduire la cible des 18-25ans.

De nombreux coachings

Deux jours après avoir pris connaissance du brief, les étudiants regroupés en équipe pour la compétition passent un à un en coaching. L’objectif est de montrer leurs études de marché et présenter un début de concept. La marque Materne est assez méconnue des 18-25, les études servent principalement à cerner la marque ainsi que la cible pour être en mesure de proposer une réponse cohérente à une problématique pointée lors des études. Pour certains, c’est un problème de notoriété, pour d’autres il s’agit de faire aimer plus que de faire connaitre. Comment les étudiants ont répondu à leur manière au brief ?

Un brief, 9 agences, 1 se démarque 

La force des compétitions réside dans la capacité des étudiants à réfléchir vite et bien. Ils ont deux semaines pour élaborer une campagne qui tient la route. Pour l’Agence fictive numéro 5, l’important est de « préserver l’image de Materne et d’insister sur le côté maternel du nom de la marque mais d’y ajouter de la modernité et de l’humour ». L’Agence propose alors le concept  » Martine te materne (ou pas) ». En illustrant la marque par une figure célèbre représentant une maman, les étudiants proposent de s’appuyer sur des insights comme « Ma mère est là quoi que je fasse et je suis bien content » ou bien « les sms de ma mère sont toujours un peu gênants mais drôles ». Grâce au personnage de Martine, l’agence peut proposer des dispositifs de communication décalés tout en restant cohérent avec l’image de marque Materne.

Les autres équipes ne déméritent pas 

L’agence 8, arrivée deuxième sur le podium propose un concept qui accompagne les jeunes dans leurs actions du quotidien grâce à leur concept « Après l’effort, le réconfort » et leur baseline « l’effort à bon goût » .  Enfin, l’agence 1, en troisième position, propose  » Materne, l’encas des galères » avec le slogan « Merci Materne ». Des concepts qui rassemblent la cible 18-25 ans et permettent aux jeunes de s’identifier. L’objectif est double : faire connaitre la marque mais aussi gagner en affection. Le but ultime étant de se différencier au mieux des concurrents de Materne, pour favoriser l’achat.

Une compétition rondement menée. Les coachs sont agréablement surpris de la qualité des projets et sont très fiers d’avoir accompagné durant deux semaines les SP1 dans leurs premiers pas de communicants.