Article rédigé par Marion Pradère et Maëlle de Gouvello, étudiantes en SP2 Communication et Digital

 

Un quotidien chamboulé

16 mars 2020 – 20h : Emmanuel Macron prend la parole et s’adresse à tous les français. Le Covid-19 ne s’est pas arrêté à nos frontières. La situation sanitaire oblige au confinement. Son mot d’ordre raisonne dans toutes les têtes :  « Restez chez vous ! ».

En demandant aux français d’éviter tout déplacement et tout regroupement afin de limiter la propagation du Covid-19, Emmanuel Macron a prononcé la fermeture de tous les établissements scolaires et universitaires. Cri de joie pour les étudiants ce soir-là ! On se serait cru à la victoire des Bleus. Mais l’euphorie ambiante a été de courte durée : « l’école à la maison » est la deuxième consigne à appliquer.

Sup de Pub ne fait pas exception à cette mesure exceptionnelle. L’objectif : nous permettre de continuer à suivre les cours, sans prendre de retard pour que la formation soit le moins impactée possible.

Rapidité et efficacité

Dès le lundi matin, des cours en visioconférence, des rendus de projet et des mises en pratique prennent le relais du quotidien à l’école.

ZOOM devient rapidement notre meilleur ami. Ce logiciel de visioconférence permet à tous d’avancer dans un environnement parfois insolite : galères de connexion, bruit de fond, chien qui aboie, maman qui passe l’aspirateur… mais surtout des échanges fructueux avec les intervenants qui se sont aussi adaptés à ce nouveau modèle d’enseignement.

Un Campus 100 % digital

Cours en pyjama, allongé dans le canapé, se réveiller 5 minutes avant le début du cours : quel étudiant n’en a jamais rêvé ? Les cours continuent quoi qu’il en soit et l’emploi du temps reste le même bien qu’en mode cocooning à la maison. On n’a pas le temps de s’ennuyer ou de procrastiner, le rythme ne ralentit pas, bien au contraire. Les projets continuent, les rendus et les présentations aussi. Les heures de cours théoriques n’étant pas forcément adaptées à ce format de classe, chacun s’adapte pour faire plus de mise en pratique et de travaux de recherche. Les projets de groupe sont également maintenus, obligeant les étudiants à accroître leur capacité d’adaptation. Pour preuve notamment, les étudiants étrangers repartis dans leur pays qui, malgré le décalage horaire parfois important, sont toujours présents.

L’échange des savoirs n’a jamais autant été d’actualité

Ce n’est un secret pour personne : nous sommes à l’aise avec les nouvelles technologies et cela a donc été facile pour nous de prendre en main les différents outils choisis par l’école.

En revanche, pour certains intervenants ce n’est pas si intuitif : « Est-ce que vous me voyez ? », « pourquoi je ne vous vois pas ? », « j’aimerais vous montrer un support de présentation que j’ai préparé, est-ce possible ? ». Les rôles sont alors inversés et comme en a témoigné un de nos professeurs : « vous n’imaginez pas à quel point j’ai progressé en informatique depuis le début du confinement ! ». Cette entraide crée des liens de solidarité inédits.

Finalement, ce confinement est une expérience enrichissante pour tout le monde.

Nous rêvons bien évidemment de retrouver une vie étudiante « normale » remplie d’amour et de fêtes et bien entendu des cours en classe aussi !

Restez chez vous et prenez soin de vos proches !

Nous, étudiants, remercions l’ensemble du corps enseignant et l’administration de nous accompagner dans ce contexte exceptionnel, d’être à l’écoute et compréhensifs.

Nous tenons également à apporter notre soutien aux médecins, infirmiers, et tout le personnel soignant qui est, plus que jamais, sollicité. Nous gardons une belle pensée pour toutes les personnes travaillant au maintien de l’ordre, de la propreté des villes et de l’accompagnement des personnes.

 

Comments

comments