Un MBA pour maîtriser tous les outils de la communication culturelle et de l’évènementiel, un secteur particulièrement développé en France qui intéresse de nombreux profils.

Devenez un expert de l’évènementiel et de la communication institutionnelle et culturelle

L’évènementiel est partout : dans le privé, dans les entreprises, dans le public. Il y a toujours un évènement à organiser, à planifier. Colloques, séminaires, rencontres professionnelles, festivals, incentive, concerts… Il n’y a pas un évènement qui n’échappe à une communication bien précise. Le marketing évènementiel intervient de fait à tous les niveaux de la com’ des entreprises et des marques où le contenu revêt une grande importance.

Ce master a ainsi pour vocation de former les étudiant au savoir-faire et au savoir-être nécessaires à la gestion/organisation de petits ou de grands évènements culturels. Quatre axes essentiels seront passés au crible au cours de l’année : la scénographie, la maîtrise budgétaire, l’organisation et els aspects techniques. Ces enseignements vous permettront notamment d’être parfaitement opérationnels en entreprises.

En France, la culture et l’évènementiel sont très importants dans le paysage global de la communication. L’avantage est double : les étudiants pourront à la fois travailler dans des institutions privées ou publiques, de grandes entreprises ou de petits groupes, de start-up… Une belle manière de s’adapter à la demande très prisée des entreprises en matières d’organisations d’évènements internes ou externes.

Ce programme délivre, sous l’autorité des MSc & MBA – INSEEC Bordeaux -, le titre de Manager de la Communication et du Marketing digital, certification de niveau I, enregistrée au RNCP – code NSF 320- par arrêté du 30 août 2016, publié au J.O. du 7 septembre 2016
Cette certification est accessible par la VAE.

Je cherche à en savoir plus

Le programme en détail

Séminaires

Séminaire 1 – Management de projet évènementiels et production culturelle
Les basics pour concevoir et produire un événement tout type de format confondu. Le socle de production commun avec un projet culturel (spectacle vivant), auteur de la Communication évènementielle.

Séminaire 2 – Fashion, Luxe et évènementiel
Brief réel donné par un annonceur dans le domaine du luxe. Quelle stratégie événementielle pour un projet de communication pour un annonceur dans le luxe, trendy et fashion ? Comment digitaliser l’évènement dans ce contexte ?

Exemple en Septembre 2016 avec un brief réel donné aux étudiants par le directeur marketing et communication de JM WESTON (groupe EPI) avec sa présence en jury en fin de semaine.

Séminaire 3 – Brand Content évènementiel
Comment créer une stratégie de brand content avec une partie événementielle pour un annonceur ?
Quels types de formats événementiels possibles ? Expo, festival de musique, happening artistique, etc.

Exemple en décembre2016 avec un brief réel donné aux étudiants par la direction de la Fondation des femmes avec sa présence en jury en fin de semaine.

Séminaire 4 – Production culturelle et spectacle vivant
Quel socle de production commun à un projet événementiel et un festival de musique, une manifestation de e-sport, un spectacle, uen exposition, etc. Décryptage sur les parties conception, logistique, régie, intervenants (artistes…)

Exemple en mai 2016 avec la réalisation du spectacle de Christophe Alèvéque (venu en classe) « La Fête de la dette » pour el Secours populaire au 104 (Paris 19ème)

Séminaire 5 – Création et réalisation d’une scénographie
Comment concevoir une scénographie pour un événement de type soirée ? Comment digitaliser cette scénographie ?
Exemple en mai 2017 avec un brief réel donnée par la directrice marketing de Comptoir des Cotonniers aux étudiants et sa présence en jury en fin de semaine.

Séminaire 6 – RP et E-RP 2.0
Comment créer des stratégies RP et E-RP (avec leurs parties événementielles) sur deux projets ? Quels communiqués et dossiers de presse ? Quels événements ? Quels médias et influenceurs inviter ?

Exemple en juin 2017 avec briefs réels pour la marque Geox (avec son agence de RP) et l’espace Paris.

Télécharger la fiche programme

Masterclass

30 ans d’expertise, 30 ans de réseau, 30 ans de contacts très professionnels ont fait de Sup de Pub l’endroit où il faut être s’il on veut croiser des personnalités influentes du monde de la communication et du show-business !

Quand on est étudiant et que l’on a la chance d’assister à des Master Class de très grande qualité, tout est dit ou presque. Les interventions des grands de ce monde en direct live dans un amphi bondé et à qui l’on peut ensuite donner son book, sa carte de visite ou son CV, ça ne se rate pas !
En tout cas c’est ainsi qu’on le conçoit à Sup de Pub. Depuis de nombreuses années déjà, de grandes personnalités influentes de la com’ sont venues flouer le sol de l’école avec un seul objectif en tête : recruter des stagiaires, voire de futurs salariés parmi les Masters.

Les dernières personnalités qui sont déjà venues : Nathalie Saint-Cricq, chef du service politique de France 2. Roselyne Bachelot et sa verve habituelle, qui n’a évidemment pas mâché ses mots sur la politique actuelle, pour terminer avec Thomas Dutronc et son extrême disponibilité à l’égard des étudiants. Mais pas seulement. La musique aussi a été à l’honneur avec Alex Jaffray, compositeur et producteur, qui est à l’origine de la bande-son de la série « Scènes de ménage », entre autres ! Sans oublier de grands débats, avec une explication grandeur nature du Brexit, du burkini, de la Trumpattitude et des attentats avec Stéphane Saliège, notre expert en géopolitique.

Les agences et les grandes marques n’ont pas manqué leur entrée non plus ! Du très grand cru cette année encore ! De Dentsu Aegis avec son Président France Moyen-Orient Thierry Jadot à BETC avec Fabien Leroux, planeur stratégique, en passant par Abel Bounane (CEO de Bright), Thierry Wellhoff (PDG de l’agence Wellcom), Françoise Hernaez-Fournier (directrice du planning stratégique d’IPSOS), Stéphane Hauser (délégué général d’IAB France), David-Alexandre Kingbeil (créateur de Graine de luxe et blogueur), Stéphane Gaubert (DA chez Les Gaulois), Hani Ramzi (CEO de Iicontact) ou encore Isabelle Rouhan, Client Partner de Facebook.

Télécharger la fiche programme

Projet professionnel

En fin de 5ème année, les étudiants doivent soutenir devant un jury mixte INSEEC–Sup de Pub, un « Projet Personnel Professionnel » afin de valider leur diplôme et ce, qu’ils suivent leur formation en France ou à l’étranger. Les MBA et Masters of Science du Groupe INSEEC sont devenus depuis 10 ans une vraie valeur ajoutée sur les CV des diplômés.

Sup de Pub encourage ses étudiants à se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. A l’issue du SP5, les meilleurs dossiers de création d’entreprise peuvent bénéficier pendant un an du sponsoring de Sup de Pub et d’un hébergement au sein de l’incubateur d’entreprises du Groupe INSEEC et de deux autres incubateurs spécialisés partenaires.

Télécharger la fiche programme

Alternance

Après un BAC +4, les programmes de 5ème année (SP5) forment des professionnels en rythme alterné Ecole/Entreprise.

SP5 : Les étudiants suivent 1 jour de formation le lundi toutes les 2 semaines et 7 semaines de séminaires durant l’année. Le reste du temps se déroule en entreprise.

2 rentrées pour la 5ème année : en octobre et en mars.

La formation s’étend ainsi d’octobre 2016 à octobre 2017, ou de mars 2017 à mars 2018.

Trois types de contrats existent

Voir tous les contrats

Métiers

Quelques exemples de métiers auxquels nous préparons avec ce master :

Attaché de presse
L’Attaché(e) de presse, autrement appelé le Conseiller en relations presse est le porte-parole d’une entreprise auprès des médias (TV, presse écrite, radio…) pour faire connaître une marque, un événement, une personnalité, une collectivité locale…. Il joue donc un rôle essentiel dans la diffusion de l’information auprès du ou des publics ciblés à travers la presse. Métier très féminin (plus de 75%), son seul mot d’ordre est de convaincre les journalistes de s’intéresser à son sujet et de relayer l’information dans leur média.

Charge de l’évènementiel
En agence de communication, il conçoit l’événement qui répondra le mieux à la demande d’un client. Il négocie avec lui le budget de l’opération. Si le client veut un événement spectaculaire, il doit alors trouver l’idée originale qui retiendra son attention. En entreprise, son quotidien est plutôt d’organiser des colloques, des séminaires, des sorties de groupes, etc. Il élabore le planning des actions à mener et suit le budget. Il gère et organise sur le terrain toute la logistique du projet : installation, agencement de l’espace, transport de matériel, etc. Il rédige les supports de communication (communiqués de presse, invitations, programmes…). Il choisit les prestataires, les fournisseurs, les intervenants (traiteurs, cameramen, artistes, techniciens…). Au quotidien, il fait face à des impératifs divers (location de salles, de voitures, réservation d’hôtels, conférences de presse).

Chargée des relations publiques
Pour assurer la promotion d’une entreprise et valoriser son image auprès de ses clients, de la presse, des personnalités politiques… le chargé des relations publiques recueille, vérifie et sélectionne les informations relatives à la vie de l’établissement. Il peut aussi mener des études d’opinion avant de proposer des moyens de diffusion et de communication adaptés : exposition, congrès, conférence, colloque, foire, portes ouvertes… En lien avec la direction de la communication, le chargé des relations publiques élabore la stratégie de communication de l’entreprise, cible les interlocuteurs à privilégier, conçoit les outils pour atteindre son but : dossier de presse, visuel, plaquette, site Internet, etc. Il peut également monter des partenariats ou des événements à visée promotionnelle.

Responsable de projets culturels
Il doit avant tout être au courant des tendances et des nouveautés du monde culturel. Il est force de proposition et sa sensibilité artistique lui permet de dénicher de nouveaux talents. Il mène aussi des actions de sensibilisation différentes selon le public ciblé. Ses prérogatives sont également d’ordre financier. Il s’assure que le budget soit respecté en établissant une expertise des coûts de réalisation, en recherchant les financements, en négociant avec les assurances, etc. Parmi ses nombreuses missions, la communication est le point d’orgue du responsable de projets culturels. Il fait en sorte que les événements qu’il organise aient une visibilité pour attirer le public. Les outils de communication : plaquettes, flyers et les médias n’ont aucun secret pour lui.

Et bien d’autres !

Télécharger la fiche programme

Témoignages

« En charge de la com évènementielle, mais aussi de la communication digitale, j’organise des défilés haute-couture en France et à l’étranger, mais nous animons aussi des plateformes digitales de la Maison JPG en collaboration avec les équipes digitales Parfums. De fait, il faut dans ce métier, être sans cesse force de propositions, et savoir travailler en équipe bien sûr ! Ce rêve que je vis au quotidien, je l’ai obtenu grâce au stage de 3ème année à Sup de Pub, stage effectué à New York. Un tremplin de choc ! »

Morgane Raterron, attachée de presse et responsable du patrimoine chez JEAN-PAUL GAULTIER, promo 2012

Témoignage vidéo « Il était un responsable évènementiel »

Planning 5e année (SP5)

Rentrée en mars

Mars : Rentrée
De avril à fin janvier : Cours SP5 en alternance
Février : Soutenance

Planning 5e année (SP5)

Rentrée en octobre

Octobre : Rentrée
De novembre à fin août : Cours SP5 en alternance
Septembre : Soutenance