A Sup de Pub, on aime bien faire venir des personnalités de tous les genres : agences, TV, cinéma, radio… Fort de la venue l’an dernier de Laurent Ruquier, il nous a semblé opportun d’inviter, à l’initiative d’un des professeurs de l’école, Yann Moix, écrivain et chroniqueur de l’émission « On n’est pas couché ». Avec une gouaille sans pareille et un verbe toujours éloquent, que l’on aime ou que l’on n’aime pas le personnage, celui-ci valait le détour.

Yann Moix a d’abord bluffé les étudiants par sa culture générale. Deux heures de conférences non stop avec des citations d’écrivains, des évocations de périodes historiques, des anecdotes, tout en répondant aux questions diverses et variées du modérateur et du public d’étudiants. D’emblée le ton était donné : « vous allez arrêter vos conneries sur le portable, je suis venu vous parler, vous pouvez peut-être prendre le temps sinon vous sortez ».

Yann Moix est avant tout un écrivain et un réalisateur avant d’être un pilier de plateau de télévision. Né le 31 mars 1968, il obtient le prix Goncourt du premier roman pour Jubilations vers le ciel en 1996 puis le prix Renaudot pour Naissance en 2013. Des récompenses prestigieuses qui le hissent en haut des marches de la littérature. Son film Podium lui vaudra également en 2004 un beau succès cinématographique.

Derrière le chroniqueur sarcastique et souvent cinglant, on a entendu un Yann Moix posé et calme, défendant ses points de vue avec un argumentaire de preux chevalier. Mais le naturel revient vite au galop et l’écrivain n’en a pas moins développé son sujet de plaidoiries tranchées dans l’émission de Laurent Ruquier. « Quand j’ai une personne en face de moi que je n’aime pas pour x raisons, je le lui dis, je veux la descendre, je veux l’achever ». Un franc- parler qui lui vaut aujourd’hui sa renommée sur les plateaux de télévision et qui a donné aux étudiants l’occasion d’échanger en direct avec cet amoureux des mots sur ses comportements face aux invités.

Comments

comments