« CAPC, musée d’art contemporain  » résonne depuis longtemps aux oreilles de tous les étudiants ayant emprunté un jour la ligne B du tramway de la CUB. Mais derrière ce simple sobriquet se cache un musée à l’histoire fascinante. Construit au 19ème  sur les restes du château Trompette, l’entrepôt Laîné qui a ouvert en 1824, était un lieu de stockage de denrées telles que le sucre, le café et les épices. Acquis par la ville de Bordeaux en 1973, il est aujourd’hui dédié à la création et accueille le Centre d’Arts Plastiques Contemporains.

La visite commence par la vision pleine de majesté de la nef, revisitée par l’artiste Leonor Autune qui en fait aujourd’hui, comme elle aime à la nommer, un plan flexible. Une majesté saisissante qui pendant quelques instants laisse oublier qu’on se trouve non pas dans une basilique, mais bien dans un musée d’art contemporain. Jouant sur les rapports de dimensions et de textures, cette installation s’oppose à notre conception occidentale de l’architecture, et nous force à appréhender autrement la question de la pérennité des éléments.

L’émerveillement ne s’est pas arrêté là pour ces étudiants pensant venir voir une unique exposition. Avant même d’arriver aux salles dédiées à la designer et architecte française de renommée internationale, Andrée Putman, c’est une véritable visite du lieu lui-même qui s’est opéré.

Foulant une architecture faite dans les mêmes matériaux que le pont de pierre, on se retrouve rapidement dans un oasis de tranquillité : les toits de Bordeaux. Sur ces terrasses, une nouvelle découverte : le Land Art. Ces installations de chemins de pierre blanches et de plaques grises n’ont d’ailleurs pas manqué de suscité le débat parmi les étudiants quant à une redéfinition nécessaire de leur approche de la sculpture.

Du début à la fin, cette visite du CAPC de Bordeaux n’aura été qu’un tourbillon de découvertes plus majestueuses et surprenantes les unes que les autres.

La touche finale ? L’oeuvre de Keith Haring dissimulé derrière le mur en verre de l’ascenseur ; un dernier émerveillement pour les MANAA.

 

CAPC

Pour suivre toute l’actualité du campus bordelais : https://www.supdepub.com/bordeaux

Comments

comments