Le 10 juin dernier, les étudiants de Sup de Pub Paris ont pu rencontrer Thierry Marx, chef étoilé et juré de l’émission Top Chef. Le temps d’une conférence dans les locaux de l’Ecole, ce grand nom de la gastronomie a partagé son expérience atypique, faite de rebondissements et de passion.

En guise d’introduction, Thierry Marx a tout d’abord confié à son auditoire que rien ne le prédestinait à devenir un grand chef. Né dans une famille modeste où la cuisine n’était qu’un besoin « physiologique », il explique avoir réalisé un CAP de pâtissier chez les Compagnons du Devoir, avant de s’engager… dans l’armée. Ce n’est que lors d’un séjour en Australie qu’il découvre un fort intérêt pour la cuisine et qu’il décide de réaliser un CAP / BEP dans ce domaine.

Après avoir fait ses premières armes chez Joël Robuchon et Alain Chapel, il ouvre son premier restaurant à 26 ans et décroche sa première étoile au Guide Michelin. Mais l’établissement ferme rapidement pour cause de mauvaise gestion. Cet aspect, Thierry Marx avoue l’avoir bien délaissé, ne voyant à l’époque dans la restauration que l’aspect « cuisine ». Une erreur de jeunesse dont il tirera une vraie leçon !

En 1991, il reçoit une étoile pour le restaurant du luxueux hôtel Cheval blanc de Nîmes. Il sillonne ensuite l’Asie pendant cinq ans, avant de revêtir le tablier de Chef au Relais & Château Cordeillan-Bages à Pauillac où il obtiendra deux étoiles au Guide Michelin.

[cycloneslider id= »conference-thierry-marx »]

 

Sa notoriété ? Thierry Marx précise qu’elle a vraiment décollé en 2005, lorsqu’il est désigné « chef de l’année » par la profession. Un an plus tard, c’est le Gault et Millau qui lui donne à nouveau ce titre. 2010 est également une année charnière pour le Chef, puisqu’il est nommé Directeur de la restauration du Mandarin Oriental Paris et ouvre en parallèle deux restaurants (dont un doublement étoilé par le guide Michelin) et un comptoir pâtissier.

Revenant sur sa participation à l’émission Top Chef, Thierry Marx explique aux étudiants comment il a été approché par les chaînes de télévision pour devenir juré. Avec quatre saisons à son actif, Thierry Marx confie d’ailleurs que l’émission de M6 lui a permis d’être connu et reconnu par le grand public.

Interrogé sur ses projets actuels, le Chef a présenté la formation gratuite « Cuisine, mode d’emploi(s) » qu’il propose aux jeunes sans diplôme et aux personnes en réinsertion ou en reconversion. Défenseur de la cuisine de rue, il participe également à l’ouverture d’une école de « street food », une nouvelle manière de lutter contre la malbouffe tout en favorisant la capacité d’intégration de ce type de cuisine.

Thierry Marx a conclu en exprimant son souhait de faire perdurer la cuisine d’auteur, pour qu’elle continue de fonctionner dans un esprit d’éducation et de transmission du « savoir-manger ».

C’est sur ces notes gourmandes que l’année s’est achevée à Sup de Pub. Rendez-vous dès septembre pour les prochaines conférences.

 

Comments

comments