« Et si on organisait un temps fort autour de la typographie ? »

C’est cette réflexion qui a encouragé Olivier Deloye, illustrateur et professeur de graphisme et communication visuelle et David Rault, auteur d’ouvrage sur la typographie, a organiser à Sup de Pub Bordeaux une table ronde réunissant les grands noms de ce domaine. En plus des organisateurs étaient présents Thierry Fétiveau, designer graphique et typographe, membre du collectif Sans Shérif à Nantes, Alain Beaulet, éditeur depuis 1984 et Jean-Baptiste Levée, créateur de caractères et représentant français de la typographie sur la scène internationale.

Typex 3La typographie, pour qui ?

Beaucoup de personnes pensent qu’il faut s’y connaitre en typographie pour y être sensible. Mais c’est une idée reçue que ne partagent pas les professionnels du milieu. Tout le monde possède cette sensibilité à partir du moment où on se trouve confronté au caractère typographique. Qu’on soit utilisateur actif ou passif, le caractère typographique a une importance énorme.

« Le caractère typographique permet de donner du contraste à un texte, de lui conférer une sonorité. » Olivier Deloye.

La typographie, pour quoi ?

Quel intérêt de créer un caractère typographique sur mesure alors qu’il y en existe déjà un nombre conséquent, pourrait-on se demander ? Quand on veut une illustration, on la dessine. Quand on veut une musique, on la crée. Le même principe s’applique ainsi pour la création d’un caractère. Il s’agit là de créer un système sur mesure. Un système qui permet à chacun de se retruover dans les empattements, ou dans les pleins et les déliés… La création d’une typographie passe par une sensibilité propre à chacun. Jean-Baptiste Levée l’a d’ailleurs mis en évidence :

« L’émotion perdure plus longtemps que la maitrise d’un logiciel. »

Typex conférence

La typographie est une discipline du design, et le design est un objet social. D’où l’importance de s’intégrer dans une démarche contemporaine. Et comme le d’ailleurs souligne Olivier Deloye :

« Le graphisme, c’est du sensible. »

Un table ronde dans la lignée de celles de 2015 et 2016 !

Comments

comments