Un tour de table de nos invités : Jean Alessandrini, typographe, illustrateur et écrivain français – homme incontournable dans le monde du graphisme et de la typographie ; Lionel Orient-Dutrieux, graphiste et monteur ; Tristan Jack Usine alias Jules Vernaculaire, graphiste plasticien indépendant, dessinateur en lettres ; David Rault, auteur d’ouvrage sur la typographie ; et Olivier Deloye, auteur de bandes dessinées, illustrateur et professeur de graphisme et communication visuelle.

Sensibiliser à l’importance de la typographie : voilà l’objectif de Typ-ex.

Typ-Ex ou l’histoire insolite des caractères.

Certains sont emblématiques des grandes périodes historiques comme le Didot, outil typographique de la Révolution Française. D’autres sont les symboles d’une ville ou d’un quartier. Par exemple le Gotham a été nommé ainsi en hommage à l’alter ego de New York dans le comics Batman.

Depuis quelques années, les caractères sont de moins en moins faits à la main. Pourtant, pour nos invités, il est important de sauvegarder ces caractères marqués à la va-vite sur les murs. Ils y voient même une dimension patrimoniale. Les caractères passent ainsi à la postérité après l’amateurisme fondamental. Car, c’est dans ces détails maladroits d’écritures faites à la main, que naît l’inspiration.

Qu’en est-il aujourd’hui ?

Que ce soit par le biais de la création, ou juste par son utilisation, le professionnel en communication est destiné à utiliser la typographie. Le caractère typographique est de plus en plus reconnu de nos jours. C’est l’outil principal de la communication graphique. A l’heure de l’expansion numérique, trop de créatifs s’affranchissent de l’importance de la lettre. Mais ne vous y trompez pas : elle reste fondamentale.

Et vous, vous êtes-vous déjà rendu compte de la richesse de la typographie ? Typ-ex vous en dit un peu plus sur cette discipline grâce à l’œil avisé et à l’expérience de nos invités chevronnés.

 

On se retrouve l’an prochain pour une nouvelle édition de ce rendez-vous devenu incontournable !

Comments

comments