Etienne Fabaron et Alexandre Lataste reviennent à Sup de Pub pour décortiquer les temps forts de l’actualité publicitaire de février 2017 !

Le Super Bowl : évènement sportif national, évènement publicitaire international.

Rendez-vous devenu incontournable, le Super Bowl revient cette année avec des publicités des plus inattendues.

Grey New York pour Febreze joue sur l’humour décalé. L’idée finalement assez simple, n’en reste pas moins bourrée d’originalité : vous vous retenez pendant tout le match d’aller aux WC pour ne rien rater ? Lors de la pause, tout le monde y passe ! Résultats ? Les mauvaises odeurs envahissent la pièce. Febreze apporte la solution. Febreze est là pour répondre au Super Bowl ! Is your bathroom ready, America?

Une grande première tant en publicité qu’au Super Bowl : l’annonce de la marque Sneakers de faire la toute première pub tournée et diffusée en direct.

Une publicité qui part totalement en vrille. Pourquoi ? Adam Driver, acteur principal de cette publicité n’avait pas pris de sneakers avant de jouer. On n’est plus tout à fait soi-même quand on a faim. Une publicité qui fonctionne à 100% et qui a su surprendre le public entier.

L’amour, source inépuisable d’inspiration…

Impossible de parler du mois de Février sans passer par la Saint Valentin. D’année en année, de nombreuses marques proposent des publicités qui surfent sur cette période où on rêve du grand amour.

Le Take Note Store l’a bien compris. Conter une vie autour d’un stylo, c’est le pari qu’a relevé l’agence BBDO Toronto pour ce magasin de papeterie. Leur volonté : faire passer l’image de la St Valentin qui dure le temps d’une vie. Un spot publicitaire tout en poésie qui montre la force des émotions procurées par quelques mots griffonnés sur un bout de papier.

Diesel également sort un spot publicitaire, synonyme d’amour et de liberté, sous la direction de David LaChapelle. Avec « Make love not walls » la marque s’engage avec des images fortes : le mariage homosexuel ou l’abattement des murs et des frontières. Un spot signé Anomaly Amsterdam.

Comments

comments