Durant le séminaire de rentrée, les SP3 de Sup de Pub Bordeaux se sont plongés au cœur d’un sujet central pour leur devenir professionnel « être ou paraître dans la communication ».

Encadré par deux professionnels de la communication, dix équipes se sont affrontées pendant une semaine, par la création de saynètes sur 10 thèmes proposés comme :
– La peur du jugement des autres parce que mon job est discutable,
– Comment l’environnement influence l’être,
– Ce que je montre n’est pas ce que je suis, etc.

Fort de son expérience, Paul Williatte, professeur d’Art Oratoire, a montré avec brio l’importance du discours, qu’il soit verbal ou non. Les étudiants ont pu découvrir la nécessité d’apporter plus de conviction et une certaine « théâtralité » à leurs messages afin de mieux capter l’attention de leur auditoire.
Rafaël Navarro, quant à lui, est un communicant de carrière. Il a permis de réfléchir aux fondements du métier de communicant dans le but d’appréhender avec succès les relations professionnelles qui en découleront.

Une forte cohésion de groupe s’est créée durant ce séminaire, mêlant à la fois rires et travail, prouvant que sans récepteurs, le message n’a plus lieu d’être.
Et c’est l’équipe N°4 sur le thème « l’influenceur influencé » qui a réussi à démontrer que le citoyen lambda et le publicitaire manipulateur sont tous les deux influencés, en faisant passer clairement le message suivant « même si tout le monde est influencé, il nous reste notre libre arbitre pour essayer de piloter nos vies ! »

Bon visionnage.

Comments

comments