Pastille Vichy : Une compétition sucrée pour les SP3 Bordelais

Pour cette première compétition de 2018, les SP3 se sont penchés sur une icône de notre patrimoine confiserie : La Pastille Vichy.

A Sup de Pub, les compétitions sont des périodes d’effervescence, de création, d’échange, de partage mais aussi de stress et de compromis. 

C’est le moment où les étudiants peuvent appliquer ce qu’on leur enseigne et laisser libre court à leur imagination (débordante).

Pastille Vichy : le moment est venu de réveiller la vieille dame !

La marque ainsi que d’autres sucreries de notre enfance comme Malabar ou Carambar, appartiennent désormais au même groupe, le fond d’investissement Eurazeo. L’objectif de la campagne à imaginer pour janvier 2019, est donc de moderniser l’image de la Pastille Vichy. Il a fallu la rendre attrayante auprès des jeunes.  La communication de la marque est au stade de page blanche et tout est à écrire.

Une multitude de possibilités…

Pour certaines équipes le début a été le même et peut se résumer ainsi : on change le concept. Pour d’autres, le concept et la bonne idée ont été trouvés immédiatement ! Pas facile quand on a carte blanche de se mettre d’accord sur la meilleure recette d’une campagne qui va mener à la finale. Du 2 au 16 février, c’est en totale autonomie, sans coaching ni suivi que les étudiants ont travaillé à réinventer cette marque. Le but : trouver une nouvelle plateforme de communication sur laquelle appliquer un concept fort et attractif !

Après une cure de sucre intense, une finale surprenante :

A l’issue de la compétition, c’est l’agence « OGC » qui l’a emporté avec une approche décalée en 2 temps. D’abord, attirer l’attention par une fausse campagne. Ensuite la démentir pour faire passer un message.

C’est ainsi, en tournant en dérision la stratégie des Fake News que les étudiants ont proposé un concept fort et cohérent « Ne gobez pas n’importe quoi » !

Affiche 03

Pour retrouver les compétitions précédentes des SP3 bordelais : c’est par ici.

Comments

comments