Les femmes et la politique, c’était déjà un bon débat, les femmes en politique, c’est THE débat ! Nathalie Kosciusko-Morizet fait partie de tous les débats ! Venue en découdre avec les a priori à Sup de Pub, cette dissidente de droite n’a pas mâché ses mots ce jour-là et a affiché une grande maîtrise d’elle-même en conférence devant un parterre d’étudiants passionnés. Partie récemment du Parti républicain, devançant ainsi l’appel de Nicolas Sarkozy, NKM n’a pas sa langue dans sa poche. « Evincer au moment où on lance un débat, c’est une vieille idée stalinienne »… Mais avec un père ancien maire de Sèvres, un grand-père ancien ambassadeur de France aux Etats-Unis, un arrière-grand-père membre fondateur du Parti communiste français, comment éviter la politique et son appel du grand large ? Passée par la classe prépa de Louis-le-Grand, elle entre à l’école Polytechnique et devient membre du Corps des ingénieurs du génie rural, des eaux et forêts, en plus d’obtenir en 1997 un MBA au Collège des Ingénieurs. Une femme en politique qui n’est pas énarque mais scientifique, cela se respecte mais cela est plutôt inattendu, voire peu apprécié, dans le milieu…Benjamine de l’Assemblée nationale à 29 ans, elle deviendra Secrétaire d’Etat puis Ministre en charge de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement. « Au final, le plus difficile n‘est pas de faire de la politique, le plus difficile est d’avoir ses propres idées, surtout quand on est une femme en politique ! »
Conférence Grand Amphi Sup de Pub Paris mardi 5 janvier 2016

Comments

comments