Inutile de vous dire que Michel Cymes était attendu comme le loup blanc par les étudiants lorsqu’il est arrivé dans l’amphi de Sup de Pub ! Sa connaissance approfondie des médias, son réseau influent dans la communication et notamment l’audiovisuel, son humour et son professionnalisme en médecine en a rapidement fait une figure emblématique du PAF, en tout cas d’émissions doc sans être qualifiées de donneuses de leçons.
S’il est avant tout médecin, chirurgien spécialisé dans l’ORL, Michel Cymes est aujourd’hui plus connu par ses activités audiovisuelles. Animateur de télévision et de radio, le succès provient essentiellement de son émission « Le Magazine de la santé » qu’il co-présente avec Marina Carrère d’Encausse. C’est en partie de cette joute verbale dont Michel Cymes est venu parler aux étudiants lors de sa venue à Sup de Pub. Avec tout le dynamisme et l’humour décapant qui le caractérisent ! Et cela ne date pas d’hier.

En internat de médecine, déjà il se faisait connaître pour son ton décalé, ton qu’il a gardé aujourd’hui encore. Son arrivée dans les médias ? Il la doit d’abord à la chaîne La Cinquième (ex-France 5) qui le recrute pour animer des émissions santé, puis en 2005 grâce une épreuve sportive. Alors médecin d’un rallye au Sahara que Michel Cymes entre en contact avec des journalistes d’Europe 2, il devient chroniqueur médical sur Europe 1. De chroniques en chroniques, d’émissions en missions, son succès ne se dément plus.

C’est ce qu’il était venu défendre à Sup de Pub, outre ses avis divers et variés, ses projets d’écriture, sa relation avec les autres journalistes, les coulisses de ses émissions, sa grande amitié avec Adriana Karembeu… Les étudiants ont pu être conseillés à loisir, surtout quand Michel Cymes dit avoir raté le bac la première fois ! « Vous voyez, comme quoi, quand on veut vraiment y arriver, on y arrive ! »…

Membre fondateur de l’association humanitaire La Chaîne de l’espoir
Médecin à l’Hôpital européen Georges-Pompidou de Paris
Animateur, chroniqueur, présentateur, auteur de plusieurs ouvrages dont « Hippocrate aux enfers » (Ed. Stock).

Comments

comments