Dans le cadre du séminaire Master Class, Nicolas Bordas est venu, le 18 mars dernier, à la rencontre des étudiants de 5ème année de Sup de Pub Paris pour animer une conférence sur « La communication à l’ère du digital ».

Vice-Président de TBWA Europe et Président de BEING Worldwide, Nicolas Bordas a débuté sa carrière en 1988 chez CLM/BBDO avant de rejoindre BDDP (aujourd’hui TBWA\France) puis de créer l’agence BDDP&Fils. En 2002, il est nommé Président du Groupe TBWA\France, fonction qu’il a occupé pendant 11 ans.

Son intervention à Sup de Pub s’est articulée autour de 3 piliers majeurs.

Tout d’abord, l’innovation communicante. Nicolas Bordas a présenté le digital comme une nouvelle normalité qui offre une puissance à l’homme. La communication doit être intégrée au cœur du digital en sachant que l’innovation est aujourd’hui majoritairement communicante. « C’est une révolution culturelle et mentale. Au fond, c’est la prise de conscience qu’on doit tous, collectivement, aider l’humanité. »

Le second pilier fait référence à une nouvelle communication basée sur la mesure du taux d’implication lors de l’achat, avec des comparaisons de produits ou de services sur internet et le partage de bonnes expériences suite à l’achat. « J’insiste sur ce qui s’appelle le Ultimate Moment of Truth, ce moment où vous partagez votre satisfaction. Non seulement parce que l’incidence est directe sur les gens que vous connaissez, mais aussi indirecte sur les gens que vous ne connaissez pas. »

Enfin, dernier pilier : l’ère du digital. Pour Nicolas Bordas, la communication 360° laisse place à la communication 365 jours. L’enjeu de cette communication est désormais dans la bonne gestion du temps ; il faut être au bon endroit, au bon moment. « Ma raison fondamentale d’être optimiste c’est qu’on entre dans une ère nouvelle et la crise que nous sommes en train de vivre est une crise de changement. »

Nicolas Bordas a ensuite conclu son intervention en invitant son assemblée à prendre conscience de la portée de cette ère du digital et de ce qu’elle impose comme mutations.

[cycloneslider id= »nicolas-bordas »]

Comments

comments