Du 17 au 21 mars, les étudiants de 5ème année / SP5 ont réalisé leur rentrée à Sup de Pub. Pour ce faire, une semaine de conférences, baptisée « Master Class », leur a été concoctée, avec pour invités des personnalités du monde des médias, du marketing, du digital et de la communication. Nous allons vous présenter une rétrospective de cette semaine, à travers une série de mini-portraits, afin que vous puissiez découvrir quelques conférenciers, leurs confidences et leurs actions au quotidien.

Nous démarrons avec LE grand et l’UNIQUE Monsieur de la publicité : Jacques Séguéla, qui a rencontré les étudiants de Sup de Pub le tout premier jour des Master Class pour présenter son dernier livre : Merde à la déprime.

Mais impossible de parler de Jacques Séguéla sans revenir tout d’abord sur son parcours et sur ses 50 années de carrière.
Né dans une famille de médecins, il se destine tout d’abord à devenir pharmacien, avant de partir pour un tour du monde en 2CV à l’âge de 25 ans. A son retour, il abandonne la pharmacie et rejoint Paris Match et France Soir où il est reporter puis rédacteur en chef. En 1970, il fonde avec Bernard Roux la future agence de communication RSCG qui deviendra le groupe Havas en 1996, dont il est aujourd’hui le vice-président. Agé de 80 ans, il est reconnu comme l’une des personnalités les plus influentes dans le métier et compte à son actif 1 500 campagnes publicitaires et 20 présidentielles.

[cycloneslider id= »jacques-seguela-2014″]

Arborant une bonne humeur incroyable, Jacques Séguéla a invité nos étudiants à positiver en toutes situations. Sa vision de la vie, qu’il décrit dans son dernier ouvrage, tourne autour de 5 piliers qui sont selon lui des antidotes à la déprime. Les voici :

Le premier est l’OPTIMISME. Nous vivons dans un pays doté de belles innovations, de belles industries… et malgré tous ces atouts, nous avons peu foi en ce que nous sommes et en ce que nous réalisons. Jacques Séguéla invite donc à ne plus avoir peur, à positiver et surtout : à croire en soi.

Le deuxième est la GENERATION Y. Celle de nos étudiants, plus informée, qui est vouée à avoir une dizaine d’emplois différents avant ses 40 ans. Jacques Séguéla incite les jeunes aux expériences internationales, tout en insistant sur le fait qu’ils doivent revenir ensuite en France, pour faire évoluer et grandir leur pays. Il soutient et marque un certain patriotisme qui est très touchant.

Le troisième est la PASSION, qu’il estime constructive : « Le chemin de vie, c’est le chemin de passion », « Elle doit mener le monde plus que la raison », « c’est elle qui crée les idées ».

Le quatrième est une NOUVELLE SOCIETE, sans superflu et sans chichi.

Le cinquième et dernier est LA FEMME. « Au feu les mecs » clame-t-il, le monde de demain sera définitivement féminin. La femme est l’amour, la vie, la naissance, l’harmonie, l’équilibre et le partage. L’homme est la guerre ; c’est pourquoi il faudra mixer les valeurs masculines et féminines.

Enfin, Jacques Séguéla a conclu sa conférence sur ces belles paroles : « CROYONS EN NOUS ».

Comments

comments