Les métiers de la communication se transforment pour aller chercher l’audience là où elle s’est réfugiée, avec des créations, des discours et des formats inédits… Finis les RP et le buzz, on parle désormais d’influence, de contenus brandés, et au bout de la chaîne, de réputation… car toucher au plus près le consommateur est devenu facteur de risque (rien ne s’oublie dans la grande bibliothèque virtuelle !).

Ces formats nouveaux qui racontent l’histoire des marques nécessitent des écritures nouvelles, plus fouillées, qui les humanisent et créent la connivence nécessaire à la gestion d’une audience plutôt que l’animation de consommateurs. 
Désormais, il faut que les petites histoires créent la grande…

Julie Dardour, diplômée de Sup de Pub en 2001 et directrice de la publicité digitale de Libération, et Patrice Snoeck, influenceur et fondateur de l’agence Andsowhat, ont créé un cursus de Brand Content / Brand Culture au sein de Sup de Pub Paris.

Les étudiants de ce programme, spécialistes de la « Brand Culture » et futurs community managers, producteurs de contenus, E-reputation managers ou encore transformateurs d’audience en leviers de croissance, ont créé un site d’observation : www.abracadabrand.fr.
 Ils pistent, explorent, rendent compte et enquêtent sur les procédés qui seront les armes des communicants de demain.
Forts de 20 paires d’yeux qui voient tout et de 5 000 amis en réseau, ces étudiants travaillent notamment sur un palmarès : « les As du Brand Content ».

Pour les suivre, rendez-vous sur leur page Facebook ou directement sur le blog

 www.abracadabrand.fr.

 

Comments

comments