Parlez-nous de votre formation à Sup de Pub.

J’ai passé 2 ans à Sup de Pub (SP3 et SP4). Évidemment, le premier souvenir que j’en garde, ce sont les compétitions. Quand je repense à la 1ère, je me dis que le jury avait bien du courage d’essayer de suivre le fil conducteur de nos présentations ! Ce qui était bien à Sup de Pub également, c’est qu’on était tout de suite dans le pratique, le « faire ». On suivait des cours avec des consultants encore actifs dans le milieu professionnel. Rencontrer ces personnes et effectuer de longs stages pendant l’année scolaire, c’est ce qui a permis à la grande majorité d’entre nous de trouver un job et d’être opérationnels rapidement.

Quel est votre parcours professionnel en entreprise ?

J’ai effectué mon 1er stage à l’agence .V. au planning stratégique. J’ai effectué mon 2ème stage, sur le même type de poste, chez Leo Burnett pendant 9 mois, à l’issue duquel j’ai été embauchée. Je suis restée 1 an de plus. Puis je suis retournée chez .V. ! Aujourd’hui, ça fait presque 2 ans que j’y suis.

Quelles sont vos ambitions actuelles ?

Honnêtement, je ne sais pas vraiment. J’aime mon métier, j’aime l’agence dans laquelle je suis. Je me concentre sur le présent. Peut-être aurais-je un jour envie de voir d’autres horizons, toujours en planning stratégique ou peut-être déciderais-je un jour de changer complétement de métier… ? Qui sait ?

Les qualités primordiales pour faire de la communication.

Je pense qu’il faut être curieux avant tout. Attentif à ce qu’il se passe autour de soi. Inutile de croire qu’il faut tout maîtriser, tout savoir, tout connaître pour avoir de bonnes idées. Il faut garder l’oeil ouvert. Pour répondre aux problématiques, il faut avant tout chercher à être juste et cohérent, ne pas se mettre la pression avec l’envie de tout révolutionner. Les bonnes idées ont toutes le potentiel d’être de grandes idées. Et puis il faut s’éclater dans ce que l’on fait.

Votre conseil aux jeunes attirés par le monde de la publicité.

Aux jeunes qui commencent – et qui vont surement commencer par des stages – je leur conseille d’être très rigoureux et méticuleux dans leur travail. Je vois beaucoup de jeunes en stage, de jeunes qui débutent … On remarque tout de suite ceux qui ont du potentiel. Ce n’est pas forcément une question de talent. En avoir, ça aide forcément … Mais ce que l’on demande avant tout à ceux qui débutent c’est d’être « carré » dans ce qu’ils font, et de montrer qu’ils mettent en place les réflexes et les méthodes qu’on leur enseigne pour les aider à progresser.
Le dernier conseil serait d’être « touche à tout ». Avoir plusieurs cordes à son arc est toujours un atout – encore plus aujourd’hui.

 

Comments

comments