Brice QUAINCE (Promo 1989)
Directeur Général Associé de The Brain Compagnie

Pourquoi avoir choisi Sup de Pub ?

Il y a 20 ans, j’étais déjà convaincu que la pratique de ce métier ne pouvait se faire qu’en s’appuyant sur une formation sérieuse. Il y avait quelques écoles sur le marché mais je me suis orienté vers Sup de Pub qui bénéficiait du soutien de personnalités du monde de la communication telles que Bernard Brochant et Jacques Lendrevie (co-auteurs du Publicitor). Je n’ai jamais regretté ce choix car le niveau de professionnalisme des intervenants a été au rendez-vous. De plus, la notoriété et l’image de l’école ont clairement été des éléments moteurs pour trouver mon premier job en agence et tout au long de mon parcours professionnel.

Quel est votre parcours professionnel en entreprise ?

Je me suis fait les dents (et les griffes) dans une petite agence de pub pendant 1 an qu’avait créé Jacques Lendrevie. Puis j’ai rejoint Rapp Collins (groupe DDB France) chez qui j’ai fait une grande partie de ma carrière professionnelle (14 ans). De Chef de Pub à Directeur Conseil, j’ai pu travailler sur de grosses compétitions avec DDB et gérer les plus gros comptes de l’agence (Brasseries Kronenbourg, Badoit, Audit,…). Ensuite, j’ai monté ma propre agence (La Place) au sein du groupe DDB que j’ai dirigé pendant 5 ans avant de revendre mes parts au groupe. Depuis 2 ans, j’ai monté (avec deux associés, dont un ancien de Sup de Pub) une nouvelle agence, The Brain Compagnie, spécialisée dans la création et la production de contenus. Nous travaillons actuellement pour des annonceurs tels que Levi’s ou encore Numericable aussi bien sur des problématiques de positionnement de marque que sur la mise en place de leur stratégie de communication multi-canal.

Comment vous voyez vous dans 5 ans ?

Ce qu’il y a d’excitant dans ce métier, c’est qu’on ne sait jamais vraiment où on en sera dans 5 ans. Nous allons en tout cas tout faire pour que The Brain Compagnie devienne une référence sur le marché… tout en continuant à nous amuser. C’est peut-être ça mon seul objectif ; monter pour les clients des dispositifs innovants et efficaces en y prenant toujours autant de plaisir.

Pour vous quel est secret de la réussite ?

S’il y avait une recette ça ne serait pas drôle, à chacun d’inventer son modèle de réussite. Pour moi, ça a été beaucoup de travail car dans ce métier. Les mauvais n’ont pas leur place très longtemps. Et c’est encore plus vrai en période de crise.

Votre conseil aux jeunes attirés par le monde de la publicité.

Pour commencer, oubliez toutes les images idylliques que donnent les medias de ce métier. Pour progresser dans la publicité, le talent ne suffit pas, c’est un métier exigeant qui nécessite une très forte implication personnelle… et bien sûr une solide formation ! Ensuite, soyez curieux, aiguisez votre vivacité d’esprit et votre sens critique en vous intéressant à beaucoup de sujets dans des domaines variés (social, artistique, culturel, politique). Observez et apprenez à décoder les comportements des consommateurs en commençant par les gens qui vous sont proches (famille, amis).

Comments

comments