Pour changer, cette semaine nous allons parler de Facebook.

En effet, le géant américain connaît un mois d’août rempli d’actualités. Après avoir annoncé des modifications de son système de ciblage publicitaire, une nouvelle fonctionnalité, « things in common » ou « les choses que vous avez en commun » dans la langue de Molière, fait son apparition.

Facebook veut connecter les personnes grâce à leurs points communs.

Le plus grand défi pour Facebook, c’est de toujours trouver de nouvelles idées pour séduire et fidéliser ses utilisateurs. D’abord révélé sur CNET, la nouvelle fait depuis le tour du web, Facebook va pousser les utilisateurs à se connecter grâce à une nouvelle fonctionnalité : « things in common ». Cette dernière devrait vous inciter à lancer des discussions avec des personnes, que vous n’avez pas encore en ami sur la plateforme, grâce à leurs centres d’intérêts.

Pour cela, les choses en commun que vous avez avec les autres utilisateurs apparaîtront au-dessus de leur nom sur les commentaires de pages. Pour pousser les interactions, cette « étiquette » vous indiquera que cet internaute a fréquenté la même école que vous ou bien mettra en avant une entreprise dans laquelle vous ayez tous deux travaillé, par exemple…

Cette fonctionnalité a été confirmée par un représentant de Facebook qui indiquait que les choses en commun étaient l’un des meilleurs leviers pour favoriser les interactions entre les personnes.

Notons que cette nouvelle devrait ravir tous les gérants de page Facebook puisque (sur le papier en tout cas) cela devrait encourager les utilisateurs à commenter et échanger sur des thématiques qu’ils ont en commun et par conséquent, améliorer le reach et les statistiques des posts.

Comments

comments