Cet été, s’il y a bien une application qui a fait le buzz, c’est FaceApp. Si vous suivez l’actualité où que vous trainez un peu sur les réseaux sociaux, vous n’avez pas pu échapper au phénomène. FaceApp, c’est une application qui permet, grâce à des filtres, de vous vieillir ! Et plus exactement, d’utiliser vos traits pour avoir un rendu incroyablement réaliste de votre photo au troisième âge.

Le “FaceApp Challenge”, des utilisateurs “lambdas” aux stars hollywoodiennes, personne n’y a échappé et force est d’admettre que le résultat est assez drôle. En témoigne certains clichés (vous en trouverez plein d’autre ici).

Là ou le défi devient tout de suite moins drôle, c’est quand Greenpeace surfe sur la vague pour véhiculer son propre message…

EarthApp de Greenpeace recentre le débat

En effet, quelques semaines plus tard, Greenpeace et l’agence Isobar Russia mettent en ligne leur propre version de l’application, nommée “EarthApp”, afin de tirer à nouveau la sonnette d’alarme.

Basé sur la même idée que FaceApp, EarthApp vous permet cette fois de “vieillir” des paysages de 50 ans. Et le résultat de ce voyage dans le temps fait froid dans le dos… On y découvre des paysages ravagés, des villes aux rivières asséchées et bien entendu, une banquise volatilisée. Les images pourraient même donner l’impression d’assister à des tirages d’un film catastrophe digne d’Hollywood.

Comme à son habitude, la volonté de Greenpeace est d’avertir et de choquer pour mieux alerter quant à la direction que prend notre société. Quoiqu’il en soit, on ne peut que saluer l’innovation et l’intelligence de cette campagne.

Comments

comments