Mardi 29 octobre, un vengeur masqué pas comme les autres était invité dans l’amphi de Sup de Pub Paris. Cet homme, qui ne sort jamais sans sa cagoule, fait trembler les agences de publicité et suscite la curiosité dans toute la profession : il s’agit de Joe La Pompe.

Le visage dissimulé, ce mystérieux blogueur a donné une conférence intitulée « Publicités jumelles : copies ou coïncidences ? » à l’attention des étudiants de 4e année (SP4).

Il a tout d’abord présenté sa démarche à son assistance, captivée. Son mode d’action : repérer et mettre en avant sur son blog les similitudes frappantes qu’il peut exister entre des publicités. L’objectif derrière tout cela étant de rendre à César ce qui appartient à César, de faire réfléchir la profession et de ramener un peu d’humilité dans le milieu. Pour ce faire, il se limite aux prints et vidéos qui concourent à des festivals récompensant les meilleurs créatifs, les meilleures idées, les meilleures stratégies…

Conférence de Joe La Pompe

 

Au cours de la conférence, Joe La Pompe s’est également confié sur ses débuts, il y a déjà 14 ans. A cette époque explique-t-il, il a l’idée de pointer du doigt les « copieurs », dans un esprit rebelle, afin d’embêter et de critiquer. Mais les créatifs ne comprenant pas sa démarche et se sentant personnellement attaqués, il décide de changer d’angle d’attaque. Finie la dénonciation, place à l’explication. Il tente depuis d’expliquer pourquoi de telles répétitions d’idées existent dans le monde de la publicité.A cette question, il a avancé plusieurs éléments de réponse lors de son échange avec les étudiants. Première raison selon lui : beaucoup de personnes ont les mêmes idées au même moment, et ce partout dans le monde. Ce manque de créativité s’expliquerait par une paresse intellectuelle, une méconnaissance des pistes déjà explorées et le manque de temps du fait de deadlines très courtes. Deuxième raison : les récompenses décernées dans de nombreux festivals encourageraient l’uniformatisation des créations. Troisième raison : la moyenne d’âge en agence provoquerait un manque de culture créative.

Joe La Pompe a également pointé du doigt plusieurs phénomènes : la « triche » qui peut-être exercée en agence, mais aussi l’absence de communication entre des agences d’un même groupe, qui retranscriront sans le savoir le même projet créatif à l’autre bout du globe.

[cycloneslider id= »conference-joe-la-pompe »]

Comments

comments