L’année avance, et les étudiants SP3 bordelais se sont lancés dans leur première compétition… Forts de leurs deux premiers séminaires, les voici qui volent (presque) de leurs propres ailes.

L’organisation :

Début décembre : la compétition lancée, le glas sonne pour la formation des équipes. 12 équipes, formées de 11 à 13 étudiants motivés et avides de mettre en pratique leurs connaissances, se lancent pour deux semaines intenses. Elles forment les agences en compétition pour remporter le budget (fictif) de Meetic.

En autonomie la plupart du temps, les étudiants sont coachés 3 fois durant cet événement. Cela leur permet de savoir s’ils sont sur le droit chemin ou au contraire… hors brief. C’est un moyen de les faire avancer, réfléchir et approfondir leur travail. Un vrai plus rassurant pour les étudiants.

Une préparation de champions :

Avant de se lancer corps et âme dans ce nouveau challenge, les étudiants ont eu droit à différentes conférences. Leur but ? Leur donner les clés pour gagner une compétition et bien travailler en groupe (ce qui n’est pas toujours facile avouons-le).

Ces modules leur ont permis de bien s’organiser et de les guider lors de l’élaboration de leur campagne.

Le Brief :

Le sujet que l’on attend tous. Le suspense est à son comble, la promo retient son souffle.

Le nom de la marque va bientôt être révélé.

C’est un ancien de Sup de Pub Bordeaux, travaillant chez Marcel, qui présente le brief annonceur.

Puis arrive le moment tant attendu : les étudiants plancheront sur une campagne de Saint-Valentin pour Meetic.

Une activation globale :

La Saint-Valentin est une période très prisée par les annonceurs en tout genre.

 Dans un paysage publicitaire saturé comment faire de Meetic, une marque qui se détache aux yeux des consommateurs ?

Le challenge ?

Réaliser une activation globale dont la mécanique doit être proche des consommateurs quelque soit le media utilisé. Celle-ci doit permettre de :

  • Se démarquer des autres campagnes de la Saint-Valentin
  • Générer des souscriptions sur Meetic suite à l’exposition à la campagne

It’s a Match (de poule) :

Au bout de deux semaines intenses, vient le grand jour de la finale. Mais avant ça vient le jury intermédiaire.

Pour cette compétition, le nombre d’équipes a permis d’organiser un premier jury le vendredi matin permettant de sélectionner deux ou trois équipes pour la grande finale de l’après-midi.

Deux jurys composés de professionnels ont pu voir passer six équipes chacun avant de délibérer, et décider des finalistes.

Une finale mythique :

Les premiers stress passés, les premiers débriefs passés, le grand moment est venu. Trois équipes ont été sélectionnées pour représenter leur projet à un deuxième jury.Après trois présentations, vient le temps des délibérations… C’est l’agence Douzelles qui remporte cette compétition.

#RemindLove :

L’agence Douzelles a marqué les esprits en présentant une campagne omettant la Saint-Valentin.

Une campagne pouvant paraître hors brief, mais qui retombe sur ses pattes grâce au constat qu’elles ont établi : les célibataires n’aiment pas la Saint-Valentin. Meetic est une marque célébrant l’amour tous les jours. Alors pourquoi fêter la Saint-Valentin, fête commerciale étant un passage obligatoire peu agréable pour chacun ?

Pour comprendre ce choix et voir ce que ça donne, regardez plutôt :

 

Comments

comments