Chroniqueur, journaliste télé, radio, presse écrite, éditeur, biographe… Gilles Verlant savait manier le verbe comme personne. Il savait être gai comme personne. Il savait tout faire en fait.

Fils d’un célèbre réalisateur de la RTBF, Gilles est né journaliste. Il a fait ses premières armes en télé puis en radio, où sa voix grave aux accents rock nous bercera encore longtemps de souvenirs. Roi de la biographie, avec entre autres un pavé de 700 pages sur Gainsbourg jamais inégalé, Gilles était un prodige. De la bande de Gotlib à celle de Canal+, en passant par France Bleu, Ouï FM, Rock and Folk, France 3, Taratata, Michel Drucker…, Gilles était un vrai artiste. Doué pour la musique, doué pour les mots, doué pour les amitiés. La profession entière le connaissait.

Il enseignait à Sup de Pub depuis six ans et réalisait des interviews de personnalités au sein de l’Ecole.
Sa verve, sa bonne humeur, sa joie de vivre et son talent en faisaient une merveilleuse personne.

Gilles s’en est allé. Il est décédé le 20 septembre d’une chute dans un escalier. Une mort absurde pour quelqu’un qui était loin de l’être.

La profession a perdu un grand homme, et nous un grand ami.

[cycloneslider id= »gilles-verlant »]

 

Comments

comments

Join the discussion One Comment

Leave a Reply